3 nouveaux produits et de nombreux challenges

Cette semaine a été chargée d’annonces, Apple, Google et Microsoft lançant chacun un nouveau produit. Mais bien que je n’en n’ai essayé aucun, je peux par contre affirmer que les trois produits devront surmonter plusieurs challenges – et pas des moindres.

L’iPad Mini

Apple tout d’abord a annoncé l’iPad Mini. Si la tablette a l’air de bonne facture, à $330 elle est nettement plus chère que les tablettes 7″ qui tournent entre $160 (Kindle Fire avec publicités) et $200 (Google Nexus 7). Son gros avantage est un écran légèrement plus grand que la concurrence (7,9″) et une plus grande capacité (16 GB contre 8 GB). Pour le reste, je comprends que l’iPad Mini garde la même résolution que l’iPad 2 pour une raison de compatibilité logicielle, mais il possède néanmoins une résolution moindre que les autres tablettes 7″ – un comble pour Apple !

Le public est habitué à payer plus cher pour un produit Apple. Mais dans ce cas la firme à la pomme devra convaincre le consommateur de payer 65% de plus pour une tablette 7″+.

Apple donne à ce sujet l’impression de reprendre ses bon vieux réflexes. Historiquement, la compagnie a toujours eu l’habitude de faire payer ses produits beaucoup plus cher que la concurrence. Le Mac n’était pas beaucoup plus cher que le PC pendant un temps, mais ça n’a pas duré. Avec l’iPad par contre, la firme à la pomme a frappé très fort en proposant un prix que la concurrence a le plus grand mal à égaler. Pour le Mac Mini par contre, le prix n’est plus du tout concurrentiel. De la même manière, Apple a utilisé pendant longtemps sa propre interface propriétaire Firewire pour connecter ses Mac aux périphériques. La compagnie a finalement abandonné Firewire au profit d’USB 2.0. Mais elle récidive avec son connecteur « Lightening » pour son iPhone et iPad plutôt que d’utiliser un port micro-USB. Le port Apple a certes l’avantage de pouvoir être connecté dans les deux sens, mais les câbles et adaptateurs sont vendus fort cher. Comble de l’arrogance, Apple a mis une puce spéciale dans ses connecteurs Lightening afin d’éviter des copies.

Chasse ton naturel, il revient au galop…

Surface

Cette même semaine, Microsoft sortait en grande pompes sa tablette Surface – du moins la version à base de processeur ARM. Et Surface a elle aussi son lot d’obstacles à surmonter.

Tout d’abord, le prix. Elle coûte en effet $600 avec sa housse/clavier (étant donné le battage médiatique autour du clavier, j’imagine mal d’acheter Surface sans) et est donc plus chère qu’un iPad à capacité égal. Windows RT prendrait en effet 12 GB d’espace disque (contrairement à 1 GB pour iOS), ce qui explique pourquoi la version de base de Surface est équipée de 32 GB de disque – même si l’utilisateur n’en n’aura que 20 de libre. Même à $500 (version sans clavier) elle reste nettement plus chère que la Kindle Fire HD à $300.

Autre challenge de Surface : démontrer qu’elle peut se comporter à la fois comme une tablette et comme un portable PC sans sacrifier l’expérience utilisateur. Car vouloir offrir le meilleur des deux mondes peut amener à offrir le pire des deux mondes. C’est une tablette mais toutes les photos que l’on voit la montrent avec un clavier. Est-il possible de l’utiliser tout aussi facilement en tant que tablette (écran tactile uniquement) comme en mode PC (clavier + trackpad uniquement) ? C’est un portable PC, mais la housse-clavier fait que Surface n’est pas aussi stable qu’un portable lorsqu’on la pose sur ses genoux (toutes les photos la montrent posée sur une table). C’est une tablette mais la résolution 1366×768 fait qu’elle n’est pas idéale pour être regardée verticalement.

Microsoft devra également éviter la confusion auprès des consommateurs. Car Surface RT est une tablette estampillée Windows mais qui ne se comporte pas comme le Windows que l’on connait, et qui ne supporte pas les applications Windows qui nous sont familières. L’interface risque donc de décontenancer les utilisateurs. De même, je ne suis pas sûr que tous les consommateurs soient au courant de la différence entre Windows RT et Windows 8, même si les deux se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Ceux qui achètent une Surface RT en pensant installer leurs applications Windows favorites risquent d’être déçus…

Car le dernier challenge pour Surface RT sera de convaincre les développeurs de porter leurs logiciels sur l’environnement Windows Metro. Car pour l’instant Windows RT manque cruellement d’applications.

Il faut cependant reconnaître à Microsoft qu’ils ont su innover et n’ont pas bêtement copié l’iPad, que ce soit pour l’interface de Windows RT et pour la housse-clavier. Reste à savoir si cela sera suffisant. Vouloir marier deux mondes très peu compatibles – celui des tablettes et celui du PC – en un seul et unique produit n’est pas une mince affaire.

Google Chromebook

Au milieu de tout ça, Google a lancé la dernière version de son Chromebook, dans l’indifférence générale. Le prix du dernier Chromebook devient intéressant à $250, mais n’est pas assez bas pour un achat impulsif. Car le concept de Chromebook est relativelement nouveau, et Google doit convaincre le public. C’est certainement possible – Apple l’a bien fait avec l’iPad – mais n’est pas Apple qui veut. En particulier, le marketing de Google semble très peu efficace pour promouvoir Chromebook.

En d’autres termes, le challenge pour Google est de 1) s’assurer que les consommateurs soient au courant du Google Chromebook et 2) de leur vendre le concept de portable qui n’est ni un portable PC ni un portable Mac.

Explore posts in the same categories: Ordinateurs de poche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :