Microsoft compte porter Windows sur ARM

Steve Ballmer a annoncé la stratégie de Microsoft lors du Consumer Electronics Show de Las Vegas la semaine dernière. L’élément le plus révélateur est peut-être que la prochaine version de Windows sera disponible sur processeur ARM.

Ce n’est pas la première fois que Microsoft diverge des processeurs compatibles Intel. Les premières versions de Windows NT (1993) étaient en effet disponibles pour processeur Intel, MIPS et DEC Alpha. Ce n’est que devant l’échec de ces deux dernières versions que Microsoft s’est concentré sur Intel.

Il n’empêche que cette annonce n’est pas à prendre à la légère car, de manière générale, Microsoft a toujours mis beaucoup d’efforts pour garder la compatibilité de son système d’exploitation phare. Windows NT pour processeurs MIPS et DEC Alpha est la seule fois de toute son histoire où Microsoft a volontairement accepté que Windows (pour PC, s’entend) brise la compatibilité logicielle. C’était alors un mouvement offensif, Microsoft essayant de viser les stations haut de gamme. Cette fois-ci il s’agit d’un mouvement défensif, car Redmond est forcé de constater que sa stratégie pour l’informatique mobile ne va nulle part.

On peut cependant douter de l’efficacité d’une telle stratégie. Les avantages de Windows sont en effet 1) la compatibilité logicielle 2) l’habitue de l’interface et 3) la marque Windows même.

Compatibilité logicielle

L’inconvénient majeur d’une version Windows pour processeur ARM est qu’elle sacrifie la compatibilité logicielle.

Avec Windows ARM, Microsoft ne possèdera pas moins de trois systèmes d’exploitation sur le marché des ordinateurs portables de petite taille – tous incompatibles les uns avec les autres. Windows 7 Starter Edition pour les netbooks, qui bénéficie de l’immense logithèque Windows. Windows Phone 7 pour les smartphones, qui essaie péniblement de se construire une logithèque. Et Windows ARM pour -on peut le penser- les tablettes, et qui devra se recréer une logithèque en partant de zéro.

En théorie, il devrait être facile de porter une application Windows Intel sur Windows ARM – une simple recompilation devrait suffire. Tout d’abord, ce sera loin d’être un réflexe. Ca n’a pas été le cas pour Windows NT sur MIPS et DEC Alpha – la plupart des applications NT n’étaient disponibles que sur Intel. Ensuite, l’écosystème Windows n’aura peut-être pas grand intérêt à viser ce marché. Les prix des applications sur iPad sont bien moins chères que sur PC. Quel éditeur de logiciel sous Windows va être intéressé pour vendre le même logiciel sur tablette pour nettement moins cher ?

L’habitude de l’interface

Les utilisateurs de PC sont certes utilisés à l’interface Windows, mais il n’est pas forcé que cela aide Windows ARM.

L’écosystème Windows n’est en effet pas prévu pour un écran tactile, et porter Windows sur ARM n’y changera rien, bien au contraire. Les outils de développement Microsoft sont en effet conçus pour une souris ou un trackpad, demandant parfois de viser très précisément le curseur et se basant souvent sur deux boutons de souris (menus contextuels, etc.). Recompiler une application telle quelle sous Windows ARM sans repenser l’interface utilisateur produira une application tout sauf facile à utiliser sur une tablette.

Qui plus est, iOS ou Android savent désinstaller et réinstaller automatiquement n’importe quelle de leur application. Cela permet de synchroniser ses applications avec un PC et de tout réinstaller en cas de mise à jour ou perte de sa tablette. Windows est à l’heure actuelle incapable d’une telle prouesse.

La marque Windows

Microsoft semble un peu trop croire en la puissance de la marque Windows. Les utilisateurs restent certes grandement attachés à Windows, comme en témoigne l’échec de toutes les tentatives pour le remplacer. Mais ils sont attachés à Windows avant tout pour la compatibilité logicielle. PAS parce qu’ils sont attachés à Microsoft ou aiment tout particulièrement son système d’exploitation vedette. Le cas de Windows NT sur MIPS ou DEC Alpha l’a démontré. Tout comme le fiasco Vista – si la marque Windows était si puissante que ça, les utilisateurs se seraient rués dessus.

Sachant que Windows ARM perdra cette compatibilité, que reste-t-il ? Pas grand chose. Windows n’a pas réputation à être dénué de problème ou des plus simples à utiliser. Windows 7 possède par exemple un très grand nombre de fonctionnalités et de réglages.

Un autre problème de la marque Windows est son nom même. « Windows » est un nom court qui désigne le système d’exploitation sur PC. Mais lorsque Windows est associé à un autre environnement, Microsoft doit lui rajouter un adjectif pour différentier, tel que « Windows Live Search » ou « Windows Phone 7 ». Le résultat est beaucoup trop long. On remarque d’ailleurs que Microsoft a renommé « Windows Live Search » en un nom plus court, « Bing », et que le moteur de recherche ne se porte pas plus mal pour autant. Une version de Windows qui n’est pas compatible avec les logiciels Windows se doit d’avoir un nom différent, sans quoi Microsoft risque d’aller au devant de gros problèmes – imaginez des utilisateurs qui achètent Windows pour ARM et s’aperçoivent après coup qu’ils ne peuvent pas installer leurs logiciels Windows favoris.

Conclusion

Microsoft pourrait vouloir adapter Windows Phone 7 pour fonctionner sur une tablette. Après tout, c’est un système d’exploitation qui supporte déjà les processeurs ARM et qui a été prévu pour fonctionner avec un écran tactile. Mais Microsoft persiste à vouloir adapter son écosystème complet pour l’informatique mobile. Il faut avouer qu’il est difficile de lâcher son principal avantage compétitif.

Microsoft déteste faire table rase du passé. Il l’a fait avec Windows CE et Windows Phone 7 car il ne pouvait vraiment pas faire autrement. Garder le lien avec l’existant est ce qui a fait son succès par le passé. On ne change pas une équipe qui gagne… jusqu’au jour où elle vous fait perdre.

Explore posts in the same categories: Microsoft, Ordinateurs de poche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :