Le déclin du Mac?

Cela fait la deuxième chronique que je lis qui prédit le déclin du Mac. La première est un article du blog Applepeels, écrit par David Sobotta, un ancien manager d’Apple. Le second est un article de Bob Cringley, un célèbre bloggeur.

Les deux arrivent à la même conclusion: maintenant que Steve Jobs a trouvé son nouveau marché avec l’iPod / l’iPhone / l’iPad, il n’a plus autant besoin du Macintosh. Les deux bloggeurs voient donc un déclin du Mac. Sobbota remarque qu’autant les Macs pendant un temps n’étaient pas beaucoup plus chers que les PC, autant cette époque est désormais révolue. Il remarque également que les Macs ont même été en retard sur le PC du point de vue matériel (ils ont mis du temps avant d’être équipés des derniers processeurs Intel).

En 1996, Steve Jobs disait lors d’une interview pour le magasine Fortune : « Si j’étais à la tête d’Apple [c’était avant son retour], je traierais la vache Macintosh le plus possible – et je m’affairerais sur la prochaine grande chose [the next great thing]. La guerre du PC est terminée. Microsoft a gagné depuis longtemps. »

Et c’est exactement ce que Jobs a fait: il a redressé le Macintosh, le rendant profitable, et apportant à Apple une stabilité financière lui permettant d’investir dans d’autres domaines. Et d’autres domaines Steve a trouvé. Après avoir conquis le marché du baladeur MP3, il s’est attaqué au marché du smartphone puis des tablettes. Si bien qu’Apple est désormais un des géants de l’informatique mobile.

Il serait erroné de croire que Steve Jobs veut tuer le Mac. Après tout, ce dernier rapporte une somme non négligeable, même si elle ne représente plus la majorité des revenus de la firme à la pomme. Mais Jobs n’est pas du type nostalgique. Il a utilisé et a oublié les gens qui l’ont aidé à créer des produits cultes : Steve Wozniak (co-fondateur d’Apple et père de l’Apple II), Bill Atkinson (l’un des développeurs du Mac et père de Mac Paint) ou Tony Fadell (le père de l’iPod). Il n’y a aucune raison de penser qu’il soit attaché au Mac plus que ça.

Un fait caractéristique est la manière dont Jobs consacre son temps. Il a par exemple été très impliqué sur l’iPad. Cela veut dire que Steve n’a eu que très peu de temps à consacrer au Mac. Or Apple est une entreprise ou tout tourne autour de Maître Steve. Le principal but de ses vice-présidents est de plaire à ce dernier, et surtout éviter son courroux. Lorsqu’une entreprise est micro-managée par son PDG comme l’est Apple, elle ne sait pas prendre grandes décisions sans ce dernier. Steve étant occupé par l’iPhone et l’iPad, le Mac devient un produit de seconde classe au sein d’Apple.

Cela ne veut pas dire que le Mac est terminé, mais il est possible qu’il ait passé son zénith et que les innovations de l’ordinateur culte ralentissent. J’ai précédemment écrit qu’au long terme, Apple en se relèvera pas à terme du départ de Steve (même s’il vit centenaire, il y a toutes les chances qu’Apple lui survive). D’un certain côté, Steve a déjà quitté la division Mac.

La seule chose qui puisse peut-être attirer l’attention de Steve serait d’intégrer le Mac à l’écosystème iOS, et faire qu’il puisse faire tourner des applications développé pour ce système d’exploitation. Cela impliquerait embarquer un processeur ARM (Apple A4 ou successeur), et sans doute de fournir une plus grande surface tactile que son trackpad actuel (les applications iOS ne sont pas conçues pour être manipulées avec une souris). Mais c’est techniquement faisable, et cela permettrait de combler le manque de compatibilité Windows par la compatibilité iOS. Car à l’heure actuelle il existe trois types de compatibilités qui comptent:

  • La compatibilité Windows
  • La compatibilité Web (acquise pour tout le monde)
  • La compatibilité iOS (qui peut être dans une certaine mesure remplacée par la compatibilité Android)

(la compatibilité Mac ou Linux, quant à elles, n’ont pas grand poids)

Le Mac a déjà la compatibilité Web, mais n’aura jamais une compatibilité Windows décente à moins qu’Apple accepte de licencier Windows pour le virtualiser en standard avec MacOS X. Certes, grâce à la virtualisation on peut déjà faire tourner Windows sous Mac OS X. Mais cela implique d’acheter une licence Windows, licence qui coûte très cher lorsqu’on l’achète au détail. Par contre, la compatibilité iOS est en plein essor et représente l’avenir d’Apple – de nombreux éditeurs qui se précipitent pour supporter ce nouveau produit. Toutes les applications iOS ne sont pas faites pour tourner sur un Mac, loin de là (comme celles qui utilisent l’accéléromètre). Mais la petite application Windows dont on ne peut pas se passer a plus de chance à l’heure actuelle d’être portée sur iOS que sur MacOS X. Je pense en particulier aux applications de productivité ou d’interconnexion.

Le nouvel écosystème qu’Apple a créé est une technologie disruptive. S’il ne remplace pas les PC pour le moment, il pourrait le concurrencer à terme. Et ce jour-là, Apple s’intéressera à nouveau aux laptops et ordinateurs de bureau. Le Mac peut donc prendre les devants en gardant ses possibilités actuelles et en supportant iOS, quelque chose que le PC ne peut pas faire pour des raisons de copyright. Cela permettrait par exemple de consulter le Web dés qu’on allume la machine pendant que Mac OS X démarre. Hyperspace fait déjà ça avec Windows.

Peut-être est-ce une idée idiote. Peut-être il n’existe aucun intérêt à lancer une application iOS sur un Mac. Mais c’est la seule façon que je vois pour que Steve Jobs s’intéresse à ce dernier. Autrement, je ne sais pas si l’on verra un Mac faire à nouveau les gros titres sur la page de garde du site Web d’Apple.

Explore posts in the same categories: Apple

3 commentaires sur “Le déclin du Mac?”


  1. […] d’un précédent billet, j’avais prédit que le Mac ne ferait plus la une du site Web d’Apple à moins […]


  2. […] Apple a organisé une conférence intitulée « Back to Mac« . Dans un précédent article, je pensais que le Mac n’occuperait plus la première page du site Web d’Apple à moins […]


  3. […] bien que je continue à imaginer qu’Apple un jour bascule le Mac sur iOS et processeurs ARM. Cela signifiera sans doute un […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :