iAd ou Steve à l’assaut de la télévision

De plus amples détails ont été dévoilés sur iAd, la plateforme publicitaire d’Apple pour son iPhone / iPod / iAd:

  • Les annonceurs doivent payer Apple au moins $1 million s’ils veulent annoncer sur iAd – et au minimum $10 millions s’ils veulent faire partie du lancement d’iAd.
  • Les publicités coûtent 1 cent pour chaque impression, et $2 pour chaque click.
  • Les annonceurs doivent utiliser les services d’Apple pour créer leur publicité, bien que la firme à la pomme compte fournir un SDK permettant aux annonceurs de le faire d’eux-mêmes. Il ne serait cependant pas surprenant qu’Apple exerce le même contrôle que pour les applications iPhone / iPad et rejette certains types de pubs.

Comparé au type de publicité sur le Web, cela donne l’impression que Steve Jobs ne se sent plus. $1 million minimum pour être annonceur iPad. Des publicités qui non seulement coûtent $2 par click mais en plus coûtent $10 par millier d’impression – une méthode qui avait disparue depuis le paiement par click. En d’autres termes, le beurre et l’argent du beurre.

Cette impression recoupe l’avis proposé dans un excellent article d’un ancien manager d’Apple. Ce dernier pense que, la firme à la pomme étant au top, Steve Jobs (et par conséquent Apple) montre son vrai visage (cela dit, c’est le cas de quasiment tout le monde). Et la première victime en est le Mac, Steve ne s’y intéressant plus du tout.

Apple est certes devenu arrogant ces derniers temps, mais pour ce qui est d’iAd, Apple n’est pas en concurrence avec Google mais avec les réseaux de télévision. Lorsqu’il a introduit iPad, Steve Jobs a mentionné quelques fois les publicités télévisées. Selon lui, c’est parce que les pubs TV ont plus d’émotions que la publicité en ligne qu’elles attirent le gros des budgets publicitaires. Et le but d’iAd est justement d’avoir des publicités qui fournissent la même émotion. Sur ce point, force est de reconnaître que Steve est maitre en la matière.

Or, quel type d’annonceur est près à payer fort cher pour produire une publicité et payer encore plus cher pour la diffuser? Les annonceurs télévisés tels que les vendeurs de voiture, les marques de bière et (aux USA) tous les annonceurs qui dépensent littéralement des millions chaque année pour couvrir le Superbowl. Pour eux, une barre d’entrée de $1 million n’est pas rédhibitoire.

Steve cherche à créer une nouvelle plateforme pour remplacer à terme les chaînes télévisées. Cupertino possède déjà iTunes qui permet de louer et d’acheter des films et séries télévisées. La firme à la pomme a également lancé l’Apple TV qui, si elle a été un bide, a clairement indiqué ses intentions. Et maintenant il y a l’iPad qui, Apple espère, va avoir un plus grand succès que l’Apple TV. Le chaînon manquant est bien évidemment la publicité qui vient avec et qui dans l’esprit de Steve permet d’avoir un atout de poids dans les négociations avec les fournisseurs de contenu.

Mais Apple n’est pas le premier sur le marché des « publicités qui portent une émotion. » Car un marché qui s’est développée est celui des publicités diffusées avant des vidéos. De plus en plus de sites de vidéo utilisent le principe suivant: avant de voir la vidéo désirée on doit voir une publicité du même style de ce qu’on voit à la télévision. YouTube a commencé, mais surtout Hulu, le site Web créé par les chaînes NBC, Fox et ABC qui diffuse des programmes télévisés (disponible uniquement aux Etats-Unis). Hulu ne fonctionne d’ailleurs pas sur la plateforme iPhone / iPad car requiers Flash, et il n’existe pas d’application Hulu pour cette plateforme. Ironiquement, Hulu est co-crée par ABC qui est détenu par Disney dont Steve Jobs est le plus gros actionnaire. Sans doute trop éloigné de Steve pour qu’il s’y intéresse. Mais si demain Hulu utilise iAd il pourrait changer d’avis.

Jobs étant Jobs, il ne chercher pas à faire aussi bien que les autres mais mieux que les autres. Il cherche ici à faire une publicité plus « émotionnelle » que les publicités vidéo que l’on trouve sur le Web. Les exemples qu’il a donné sont des applications complètes qui interagissent avec l’utilisateur – contrairement aux publicités traditionnelles qu’il subit bien trop souvent (d’ailleurs, le fait de cliquer sur un bandeau de pub iAd ne quitte pas votre application – on peut y retourner quand on veut). Reste à savoir si ce genre de publicité a une chance de fonctionner.

Explore posts in the same categories: Apple

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :