Les nouveaux systèmes de saisie

Les périphériques de saisie pour ordinateurs et consoles de jeu vidéo n’ont cessé d’évoluer. Le bon vieux clavier tout d’abord, hérité des machines à écrire mécaniques, est resté la seule manière d’interagir pendant des décennies. Dans les années 80, les choses ont enfin bougé avec l’introduction de la souris. Depuis, les choses ont bien évolué: touchpad, trackpoint, tablette tactile (autre que pour juste dessiner), etc.

Côté jeux vidéo, le joystick a été utilisé dés le début, suivi du joypad dans les années 80 (utilisé par les constructeurs de jeu vidéos japonais)

Les dernières innovations…

Les dernières techniques en matière de saisie ont été popularisées par Nintendo et Apple ces dernières années.

Nintendo a en effet créé la sensation il y a quelques années avec sa dernière console de jeu Wii et ses contrôleurs à capteurs de mouvements, permettant au joueur d’interagir avec la console d’une manière totalement nouvelle.

Apple, de son côté, a popularisé l’utilisation d’un écran tactile avec son iPhone. Nombreuses sont les applications sur l’iPhone qui utilisent cette fonctionnalité de manière originale (ainsi que le détecteur de mouvement)

Il est à noter que ni la Wii ni l’iPhone n’ont utilisé des technologies nouvelles. Le premier contrôleur à capteur de mouvement date de 1989 (le Power Glove, également développé par Nintendo). Quant aux écrans tactiles, ils existaient bien avant l’iPhone. Mais ce qui a différentié la Wii et l’iPhone de leurs prédécesseurs est qu’ils ont su trouver la bonne recette. Suivant la manière dont elle est employée, une même technologie peut apparaître comme un gadget (le Power Glove a été un bide) ou comme une fonctionnalité révolutionnaire. De la même manière, Apple n’a pas inventé la souris mais l’a popularisé.

Quoi qu’il en soit, le reste de l’industrie a rapidement essayé de copier Nintendo et Apple. Tout smartphone qui se respecte est désormais équipés d’écrans tactiles. Le fabricant de tablette graphique Wacom essaie de sortir de son marché de niche et de positionner ses produits comme outil de navigation sous Windows ou Mac. On essaie de mettre à profit l’utilisation de plusieurs doigts sur toute surface tactile – écran comme touchpad. Et Microsoft s’est lancé dans des expériences permettant à l’utilisateur de contrôler un jeu ou Windows juste en remuant les bras.

… au détriment du clavier

Si aucune de ces innovations n’a pour but de remplacer le clavier (cela reste le meilleur moyen de saisir du texte), elles n’en n’ont pas moins parfois négativement impacté ce dernier – parfois en lui enlevant des fonctionnalités.

Car fonctionnalités le clavier a parfois perdu – le plus grand coupable étant sans doute Apple – ironiquement! Car quand on considère le clavier actuel de l’iMac, force est de constater que le choix a été de privilégier le design au détriment de… tout le reste: confort, ergonomie (je suppose que Maître Steve ne doit pas avoir de problème de canal carpien), fonctionnalités (absence de pavé numérique).

Ironiquement, l’un des indicateurs de qualité des ordinateurs dans les années 80 était leur clavier. Les ordinateurs d’entrée de gamme avaient en effet un clavier plat (Sinclair ZX-81) ou à membrane (Thomson TO7) empêchant toute frappe rapide. Le cran d’au-dessus était des claviers à gomme (Sinclair Spectrum, Thomson MO5). Et les ordinateurs plus haut de gamme (Apple II, Commodore 64, Atari 800) avaient un « vrai » clavier mécanique.

Mais il semble que le clavier a perdu grâce aux yeux de Steve depuis longtemps. Les tout premiers Macintosh n’avaient en effet pas de touches de curseur: on était sensé tout faire à la souris (Apple a depuis fait marche arrière). Microsoft est plus innovant qu’Apple pour ce qui est des claviers – c’est tout dire!

Absence de toucher

Mais malgré toutes les innovations en matière de saisie, il est intéressant (et décevant) de noter que personne ne semble se soucier du toucher. A tel point que dans certains cas la situation empire.

Le fond a été atteint avec l’iPhone. Car si utiliser un écran tactile pour simuler un clavier est une idée ingénieuse pour gagner de l’espace, l’utilisateur n’en perd pas moins le sens du toucher lorsqu’il frappe au clavier. Les concurrents n’ont eu de cesse de vouloir ajouter un vrai clavier à leurs smartphones, mais pas Apple. Maître Steve doit être plus visuel que tactile.

Mais le mal n’est pas cantonné qu’à Cupertino. Lorsque Microsoft teste un système où la saisie se fait par mouvement des bras, l’utilisateur n’a plus aucun sens du toucher.

Car le gros problème de tous ces nouveaux systèmes est le manque de précision. Cela remonte à la souris: nous détestons tous devoir bouger la souris de *juste* un ou deux pixels. Cela procure une désagréable sensation. Au contraire, des boutons volumineux sont agréables car il est beaucoup plus facile de les viser.

Avec un écran tactile ou un contrôleur Wii on perd d’avantage en précision. Et pour ce qui est de l’interface sur laquelle Microsoft planche, je ne sais pas si l’utilisateur va aimer garder les bras en l’air pendant une période prolongée.

A quand un mécanisme de feedback?

En fait, il manque à tous ces systèmes un mécanisme de feedback, où l’utilisateur puisse sentir avec les doigts son environnement. Le seul mécanisme de feedback que je connaisse se trouve dans les joypads des consoles de jeu modernes, où le joypad vibre lorsque par exemple on sort sa voiture de la route. J’aimerai bien, lorsque je fais glisser mes doigts sur un touchpad, sentir avec mes doigts mon bureau virtuel. Sentir la barre et les icônes. Sentir l’icône lorsque je ferme une fenêtre. Un doigt humain peut sentir un cheveu qu’il roule sur une table (soit quelques dizaines de microns). Il est dommage que personne n’essaye de mettre à profit ce fabuleux capteur.

J’imagine que les challenges techniques pour mettre en oeuvre un tel mécanisme de feedback sont tout sauf simple. Mais j’ai également l’impression que les constructeurs ignorent de plus en plus le toucher.

Explore posts in the same categories: Apple, Créativité, Microsoft

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :