Microsoft se rebiffe

Après plusieurs années de passivité (ou d’agressivité sans succès) sur le marché de la recherche Internet, Microsoft semblerait finalement se réveiller. Redmond n’a peut-être pas sorti un service clairement supérieur à la concurrence comme Google l’a fait en son temps, mais la firme de Steve Balmer ne fonctionne pas comme ça. Elle s’acharne, ne lâche jamais prise, essaie de s’améliorer à chaque nouvelle mouture et attend que l’ennemi fasse un faux pas.

Microsoft met souvent trois versions avant de faire une percée. Ca a été le cas pour Windows comme pour Internet Explorer. Bing, troisième incarnation du moteur de recherche de Microsoft, semble se démarquer de ses prédécesseurs. Selon les cabinets d’étude Compete et ComScore, le moteur de recherche de Microsoft aurait gagné des parts de marché ces deux dernières semaines. A noter toutefois que ces deux même compagnies trouvent que Google a également gagné des parts de marché pendant cette même période.

Quoi qu’il en soit, Bing a suffisamment secoué Sergey Brin, co-fondateur de Google, pour que ce dernier dirige lui-même une équipe dédiée à trouver la réponse du berger à la bergère. En attendant, Redmond peut s’estimer satisfait de ces deux premières semaines.

Il faut dire que la forme de Steve Balmer n’a pas lésiné sur la campagne promotionnelle. De plus, le service de Microsoft a bénéficié d’un « bug » d’Internet Explorer 6 qui a redirigé pendant un temps les requêtes vers Google ou Yahoo vers Bing.

Les challenges à venir

Mais la difficulté de tout moteur de recherche est de garder les utilisateurs après la première visite de curiosité. Les utilisateurs ne vont pas lâcher Google complètement du jour au lendemain. Il faut donc qu’ils se souviennent d’utiliser un moteur de recherche alternatif lorsqu’ils n’arrivent pas à trouver ce qu’ils veulent sur Google – ou mieux, qu’ils associent ce moteur alternatif à un type de requête précis.

Cela signifie que les utilisateurs doivent se souvenir du nom (« Bing » est OK, « Wolthram Alpha » ne l’est pas), mais aussi et surtout qu’ils aient le réflexe d’aller sur Bing. En optimisant le site pour des questions générales comme la réservation de vol ou l’achat en ligne, Bing marque des points. Une fois que les gens ont l’habitude d’aller sur Bing, Microsoft peut essayer de les orienter sur d’autres services.

Et sur ce point, une polémique autour de Bing est peut-être le plus gros atout. Il est en effet assez facile de rechercher des images et vidéos X avec Bing et surtout de les visualiser sur le site même – évitant ainsi tout contrôle parental. Mais pour l’instant cette polémique n’a que des avantages pour Microsoft. D’une part cela lui a fait de la publicité sans pour autant lui causer des problèmes majeurs. Je n’ai entendu personne appeler au boycott de Bing pour cette raison – même aux Etats-Unis.

L’autre avantage est que le sexe est l’un des moteurs d’Internet (comme il l’a été pour le Minitel). Une des meilleures manières de se faire de l’argent sur Internet est de créer un site pour adultes. Et le message numéro un du spam est lié au sexe (viagra et grossissement de la virilité)

Un moteur de recherche pornographique a toutes les chances de faire un carton! Les clients numéros un seront les adolescents et jeunes adultes (mâles), qui sont sans doute des gros utilisateurs Internet en général.

Conclusion

Il est encore trop tôt pour savoir si Bing va continuer son ascension ou retomber – et si Google va réussir à trouver une parade. Quoi qu’il en soit, un peut de concurrence fera le plus grand bien à Google. Les annonceurs, eux, ne peuvent que se réjouir, eux qui trouvent que Google a trop de poids sur le marché de la publicité sur Internet. Espérons que la peur ne leur fasse pas commettre à Google des bêtises et complexifie à outrance son moteur de recherche.

Explore posts in the same categories: Google, Microsoft

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :