Le besoin d’une borne Internet simple

Malgré le fait qu’Internet fasse désormais partie intégrante de notre vie, l’outil numéro un pour accéder au Web reste l’ordinateur. On aurait pu penser que depuis le temps quelqu’un aurait conçu une borne Web moins chère qu’un ordinateur, demandant moins de maintenance et qui s’allume instantanément – qui n’a jamais voulu consulter juste une information sur le Web et a dû démarrer son ordinateur? Malheureusement, aucune offre n’a réussi à ne serait-ce que sérieusement concurrencer l’ordinateur.

Il est certes possible d’accéder au Web par le biais d’appareils de poche: iPhone, iPod Touch et autres smartphones. Mais soyons réaliste: leur écran reste encore trop petit pour une utilisation prolongée.

Les Netbook

Les Netbooks étaient très prometteurs en tant que borne Internet, mais ils se sont orientés dans la mauvaise direction. Tous les fabricants de Netbooks étant avant tout des fabricants de PC, c’est en toute logique qu’ils ont vu le Netbook comme une continuité des ordinateurs portables au lieu d’un nouveau type d’appareil.

C’est ainsi que le Netbook Hewlett-Packard est livré avec Windows Vista. Oui, oui, HP a installé un système d’exploitation gourmand en ressources sur un PC très légèrement équipé. Vista est tellement mal adapté aux Netbooks que ces derniers sont le seul type d’ordinateur pour lesquels Microsoft accepte de vendre Windows XP. De son côté, l’Asus EeePC, le pionnier du Netbook, ressemble de plus en plus à un ordinateur portable bas de gamme: chaque modèle est plus puissant que le précédent, avec plus de mémoire, un écran plus grand… et un prix plus élevé. Et ne pensez pas que les Netbooks à base de Linux soient logés à une meilleure enseigne: tous sont livrés avec une suite bureautique. Je les ai tous essayé en espérant en trouver un qui n’affiche QUE un navigateur Web au démarrage. Sans succès.

Je suis certain que le choix de Windows Vista a coulé de source pour HP. Tous les autres Netbooks sont livrés avec Windows XP, le leur est livré avec Vista. C’est pas un avantage compétitif ça? Pareil pour les suites bureautiques sous Linux:  les fabricants sont habitués à livrer une suite bureautique avec leur PC (bien souvent Microsoft Works). Il faut donc en livrer une sous Linux. N’est-ce pas ce que les clients demandent?

Si bien qu’à l’heure actuelle il n’existe aucun Netbook qui démarre en moins de 30 secondes, même lorsqu’ils utilisent une version légère de Linux et de la mémoire Flash comme disque. Pas étonnant qu’avec tout ça Windows XP se soit imposé comme le système d’exploitation de choix sur Netbook.

Internet sur la télévision

Il n’est pas prouvé que le public soit intéressé pour consulter ses emails sur son écran de téléviseur. Par contre, il existe de nombreuses vidéos en provenance du Web qui gagnent à être affichée sur une TV – c’est la principale raison pour laquelle certains connectent leur PC à leur téléviseur. L’offre vidéo sur le Web est très variée: offres de location / achat de vidéo à la demande, contenu divers sur YouTube et autres DailyMotion, séries télévisées à la demande financés par la publicité (hulu.com), enregistreur numérique en ligne, etc.

Le pionnier dans le domaine a été WebTV. Mais cette compagnie n’a pas eu un succès à la hauteur des espoirs qu’elle suscitait – et encore moins depuis son rachât par Microsoft. Il faut dire que ce dernier n’a pas grand intérêt à concurrencer l’ordinateur, principale source de ses revenus. L’offre n’est également pas spécialement orientée vers la vidéo sur Internet et pourrait être meilleur marché: $200 pour le boitier, plus $10 par mois.

Apple a également avec tenté de s’attaquer à ce marché avec l’Apple TV. Mais là encore, cet appareil est loin d’être un succès. Il faut dire que l’offre d’Apple est loin d’être convaincante: 300€ pour le « privilège » de louer ou acheter des films en ligne – exclusivement en provenant de l’offre en ligne d’Apple.

L’appareil qui a le plus de succès est lecteur Roku (disponible uniquement aux Etats-Unis) qui pour $100 permet de connecter sa télévision à Internet et de louer à la demande des séries TV et des films en provenance des offres de Netflix (12000 titres disponibles en ligne) et Amazon.com (25000 titres disponibles).

Autres appareils

Aux Etats-Unis, le Kindle (l’e-book d’Amazon.com) permet de se connecter à Wikipedia et possède un navigateur Web de base. Cerise sur le gâteau, le prix inclus un accès 3G gratuit (donc pas d’abonnement pour accéder à Internet). Mais le navigateur Web est trop primitif pour beaucoup de sites Web, et est plus destiné à accéder Wikipedia.

Espoirs

Il existe cependant plusieurs autres espoirs.

A tout seigneur tout honneur, depuis que des fuites ont affirmé qu’Apple a commandé des écrans 10″ tactiles à un fournisseur asiatique, les rumeurs vont bon train. Apple va-t-il annoncer une tablette Internet? Sa version du Netbook? Autre chose? Allez savoir.

Asustek de son côté est en train d’expérimenter un Netbook équipé de Google Android. Mais il faudra plus que revoir la couche logicielle pour faire une différence. Après tout, certains de ses EeePC utilisent déjà Lipnus (une version allégée de Linux), ce qui n’a pas été suffisant pour sérieusement concurrencer Windows XP.

Un autre espoir vient de Freescale, un fabriquant de semi-conducteurs qui a annoncé un Netbook à $200 pour la fin de l’année. L’avantage de Freescale est que ce n’est pas un constructeur de PC, il est donc moins biaisé que ces derniers. C’est ainsi qu’au lieu d’utiliser un Intel Atom comme les autres Netbooks, Freescale compte utiliser son propre processeur basé sur l’ARM qui combine le processeur central, le processeur graphique et le pont mémoire. Au final leur Netbook est sensé être très petit et être très peu gourmand en électricité: 3 Watts contre 14 Watts pour l’Intel Atom. Ils ont bien évidemment dû sacrifier la compatibilité Windows, chose que les fabricants de PC ne feront jamais.

Finalement, un des plus gros espoirs est avec le français Archos qui propose déjà des tablettes Internet – et depuis plusieurs années. La dernière gamme de tablettes Internet a un écran allant de 5″ à 7″. 7 pouces, c’est la taille d’écran d’un lecteur DVD portable bas de gamme. On commence donc à avoir une taille raisonnable. Avec la capacité de se connecter sur Internet et sur la TV, les tablettes Internet d’Archos sont très séduisantes… du moins sur le papier. Lorsqu’on regarde les commentaires en ligne, on trouve que plusieurs utilisateurs ont eu des problèmes avec et/ou sont frustrés de la nécessité d’acheter de nombreux plug-ins. Il est à espérer que les prochaines versions seront de meilleure facture.

Explore posts in the same categories: Internet, Technologies disruptives

2 commentaires sur “Le besoin d’une borne Internet simple”


  1. […] Désélection Naturelle Evolution de la high tech vue des Etats-Unis « Le besoin d’une borne Internet simple […]


  2. […] miniature à démarrage quasi-instantané (il démarrerait en 8 secondes chrono) est quelque chose que j’attends depuis longtemps. Pourtant, je ne suis pas excité plus que ça. Pourquoi donc ? Plusieurs […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :